Fernando Baquero expose de nouveau à Calpe

Lundi, 17 Février, 2020 - 12:15

Le peintre Fernando Baquero (Aranjuez, 1930) expose de nouveau à la Maison de la Culture de Calpe, 20 ans après y avoir fait sa dernière exposition. Et il présente cette fois-ci une exposition rétrospective qui ouvrira ses portes le 4 mars sous le titre « Fernando Baquero, 90 ans d’art ».

 

Fernando Baquero est né à Aranjuez, et il a commencé à peindre à l’âge de 13 ans ; après s’être formé à Barcelone, il a été professeur puis dans les années 60 il est parti en Allemagne où il a commencé à collaborer comme caricaturiste dans un journal prestigieux. Durant plusieurs années, il a été directeur de la publicité dans l’entreprise Phillips, et il a aussi été copiste autorisé du Musée du Prado. Dessinateur industriel de formation, il se considère néanmoins autodidacte en dessin artistique.

 

Dans les années 70, il prend sa retraite et réalise son rêve de s’installer à Calpe, ville dont il était tombé amoureux. Le Rocher d’Ifach l’a fasciné dès qu’il l’a vu, et il l’a peint de nombreuses fois.  Il a d’ailleurs été, à cette époque, le premier peintre qui a exposé à Calpe, dans une salle cédée par la Mairie dans la rue La Fuente. Il a donné des cours de peinture à Calpe et il est aussi l’auteur de la fresque de la rue Vicente Gallard qu’il a peinte pendant les années 90.

 

Baquero a participé à des Concours Nationaux de Peinture, il a obtenu des prix et exposé dans toute l’Espagne. Aujourd’hui son œuvre est répartie en collections publiques et privées en Espagne, en Amérique Latine, en Suisse, en France, en Allemagne, etc.

 

Dans l’exposition présente, les visiteurs pourront connaître la trajectoire picturale de l’artiste, depuis ses premières caricatures jusqu’à ses paysage bien connus d’Aranjuez, dans lesquelles il montre une maîtrise absolue de la couleur et du tracé. Nous pourrons également y voir ses paysages de la région de Calpe, avec sa vision tout à fait personnelle du Rocher d’Ifac sur lequel il perçoit le visage d’un Christ mystique, ou ses automnes délicieux. L’artiste nous dit que « quelques-uns des tableaux de l’exposition de Calpe n’ont pu être vus dans aucune exposition, ils sont inédits ». De plus, l’exposition est une chance unique pour faire connaître aux plus jeunes l’œuvre de ce singulier artiste.

 

A l’âge de 90 ans, Fernando Baquero continue à peindre tous les jours, « avec l’âge, la créativité ne s’en va pas, au contraire, je crois que je peins mieux à présent». Con cette exposition, il rend un hommage sincère à sa ville bien-aimée, Calpe,  dont il est tombé amoureux en 1969 et où il continue à trouver son inspiration.