Campus d'Excel·lència Empresarial Casa Nova.
klips.png
PRL Trabajos de Albañilería Febrero 2020.jpg
Manipulador de Alimentos - 27-02-2020.jpg
klips.png
¿Te imaginas poder disfrutar de infinitas actividades en familia?
DÍA DE LA FAMILIA
¡No te pierdas nada!

La Mairie décide la signature d’un accord provisoire pour donner une solution au transport sanitaire

Mardi, 11 Février, 2020 - 09:30

L’Assemblée Municipale a approuvé hier la proposition de formaliser un accord sans statut légal de manière provisoire pour permettre de résoudre la précarité du service de transport sanitaire à Calpe bien qu’il ne s’agisse pas d’une compétence municipale. Cette semaine, le Síndic de Greuges a demandé au Ministère régional de la Santé Publique un rapport sur la situation de précarité du service.

 

De toutes façons, ce sujet a provoqué un large débat. Ainsi, le porte-parole de Defendamos Calpe, Paco Quiles, a signalé que « la proposition n’est pas très élaborée » et il a souligné le critère de dispersion de la population comme résultat du modèle de ville des dernières années.

Pour sa part, le porte-parole de Compromís, Ximo Perles, a affirmé que « nous ne partageons pas la délégation de compétences parce qu’elle n’est pas accompagnée de la délégation de ressources financières ». Il a également signalé que le critère des kilomètres n’est pas suffisant pour mesurer le temps que met une ambulance pour un trajet précis.

Le porte-parole socialiste, Santos Pastor, a voulu rappeler le conflit et il a accusé la mairie de traiter ce sujet avec une « frivolité alarmante ». Le porte-parole de Ciudadanos, Juan Manuel del Pino, a affirmé que « face à ce problème, il nous semble bien de nous adresser au Ministère régional et de rendre compte de la vulnérabilité dans laquelle nous nous trouvons ».

 

Finalement, la mairesse, Ana Sala, a signalé que « nous avons un problème actuellement et l’équipe du gouvernement municipal se retrouve seule. Ça nous aiderait que vous votiez pour cet accord que nous vous présentons ici… pour que  les citoyens voient que la municipalité et son opposition se préoccupent pour eux. »

 

Rapport de la Trésorerie

 

De plus, les rapports de la Trésorerie correspondant au quatrième trimestre de 2019 ont été présentés ; ils indiquent que la Mairie a réduit la période moyenne pour payer ses fournisseurs à 3’03 jours au dernier trimestre de 2019. Ceci est le meilleur chiffre enregistré depuis le début de la série historique, en au troisième trimestre 2014, d’après ce qui ressort d’un rapport élaboré par le Département d’Intervention.

 

La Mairie met en moyenne 3’03 jours à payer ses fournisseurs, ce pourquoi non seulement il respecte le règlement de morosité qui oblige les administrations publiques à payer dans un délai inférieur à 30 jours mais elle réduit considérablement ce délai.

 

Approbation projets de travaux

 

Ont été approuvés aussi les projets des travaux de rénovation los des rues Benissa et Murillo, la réaménagement du carrer de Fora et l’exécution de la rue Alcalde Vicente Pastor avec un montant total de 990.000€.

 

Il s’agit des projets intégrés dans la Stratégie de Développement Urbain Durable et Intégré EDUSI “Revitaliza Calp” qui est cofinancé avec le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) de l’Union Européenne. Avec ces projets, nous voulons améliorer le paysage urbain, activer la vieille ville et promouvoir l’inclusion sociale.

 

Dans les rues Murillo et Alcalde Vicente Pastor, l’élément les plus nouveau qui y est prévu est l’installation d’escaliers mécaniques et de rampes pour améliorer la mobilité et l’accessibilité urbaine à la ville ancienne.  Ceci a été précisément l’aspect le plus critiqué par l’opposition qui s’est montrée en désaccord avec leur installation à cause du prix élevé et de la non-viabilité du projet.

 

Toiture du carrer de la Pilota

 

Dans la séance plénière d’hier a été approuvé aussi le projet des travaux de la toiture du carrer de la Pilota. Il s’agit d’installer un toit léger dans cet espace sportif dans le but de protéger des inclémences du temps et obtenir un plus grand profit des installations.

 

Le projet, dont le coût est de 115.816€, implique l’installation d’un toit formé par des plaques translucides de polycarbonate et comptera sur une subvention du Conseil Général.

 

Fonds rénovation Aguas de Calpe

 

Ont été approuvées également les actions pour 2020 du Fonds de Rénovation de Aguas de Calpe. Plus concrètement, 424.700€ seront destinés à la rénovation de conduites dans les quartiers Cucarres, Pinarmar, Senieta, Gran Sol, Tossa et à la rénovation du réseau de fibrociment de Cometa III.

L’opposition a montré aussi son malaise parce qu’aucun membre de l’opposition ne fait partie, comme représentant de la Mairie, de l’Assemblée Générale et du Conseil d’Administration de Aguas de Calpe.

 

Présence des effectifs de la Police Locale

Les effectifs  de la Police Locale de Calpe étaient présents, pour la plupart, à la séance plénière d’hier pour protester à cause de la suppression du service spécifique de nuit qui laisse les agents qui réalisaient ce service sans la compensation pour travail de nuit.

Les agents espéraient pouvoir intervenir dans la séance plénière mais la mairesse a signalé que « nous sommes en période de négociations. Mercredi dernier, nous avons eu une réunion avec la direction et les syndicats, nous étudions vos réclamations et la négociation est toujours ouverte. Nous demandons du temps ». Ne pouvant intervenir, les agents ont abandonné la salle.

L’Assemblée Municipale a approuvé hier la proposition de formaliser un accord sans statut légal de manière provisoire pour permettre de résoudre la précarité du service de transport sanitaire à Calpe bien qu’il ne s’agisse pas d’une compétence municipale. Cette semaine, le Síndic de Greuges a demandé au Ministère régional de la Santé Publique un rapport sur la situation de précarité du service.

 

De toutes façons, ce sujet a provoqué un large débat. Ainsi, le porte-parole de Defendamos Calpe, Paco Quiles, a signalé que « la proposition n’est pas très élaborée » et il a souligné le critère de dispersion de la population comme résultat du modèle de ville des dernières années.

Pour sa part, le porte-parole de Compromís, Ximo Perles, a affirmé que « nous ne partageons pas la délégation de compétences parce qu’elle n’est pas accompagnée de la délégation de ressources financières ». Il a également signalé que le critère des kilomètres n’est pas suffisant pour mesurer le temps que met une ambulance pour un trajet précis.

Le porte-parole socialiste, Santos Pastor, a voulu rappeler le conflit et il a accusé la mairie de traiter ce sujet avec une « frivolité alarmante ». Le porte-parole de Ciudadanos, Juan Manuel del Pino, a affirmé que « face à ce problème, il nous semble bien de nous adresser au Ministère régional et de rendre compte de la vulnérabilité dans laquelle nous nous trouvons ».

 

Finalement, la mairesse, Ana Sala, a signalé que « nous avons un problème actuellement et l’équipe du gouvernement municipal se retrouve seule. Ça nous aiderait que vous votiez pour cet accord que nous vous présentons ici… pour que  les citoyens voient que la municipalité et son opposition se préoccupent pour eux. »

 

Rapport de la Trésorerie

 

De plus, les rapports de la Trésorerie correspondant au quatrième trimestre de 2019 ont été présentés ; ils indiquent que la Mairie a réduit la période moyenne pour payer ses fournisseurs à 3’03 jours au dernier trimestre de 2019. Ceci est le meilleur chiffre enregistré depuis le début de la série historique, en au troisième trimestre 2014, d’après ce qui ressort d’un rapport élaboré par le Département d’Intervention.

 

La Mairie met en moyenne 3’03 jours à payer ses fournisseurs, ce pourquoi non seulement il respecte le règlement de morosité qui oblige les administrations publiques à payer dans un délai inférieur à 30 jours mais elle réduit considérablement ce délai.

 

Approbation projets de travaux

 

Ont été approuvés aussi les projets des travaux de rénovation los des rues Benissa et Murillo, la réaménagement du carrer de Fora et l’exécution de la rue Alcalde Vicente Pastor avec un montant total de 990.000€.

 

Il s’agit des projets intégrés dans la Stratégie de Développement Urbain Durable et Intégré EDUSI “Revitaliza Calp” qui est cofinancé avec le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) de l’Union Européenne. Avec ces projets, nous voulons améliorer le paysage urbain, activer la vieille ville et promouvoir l’inclusion sociale.

 

Dans les rues Murillo et Alcalde Vicente Pastor, l’élément les plus nouveau qui y est prévu est l’installation d’escaliers mécaniques et de rampes pour améliorer la mobilité et l’accessibilité urbaine à la ville ancienne.  Ceci a été précisément l’aspect le plus critiqué par l’opposition qui s’est montrée en désaccord avec leur installation à cause du prix élevé et de la non-viabilité du projet.

 

Toiture du carrer de la Pilota

 

Dans la séance plénière d’hier a été approuvé aussi le projet des travaux de la toiture du carrer de la Pilota. Il s’agit d’installer un toit léger dans cet espace sportif dans le but de protéger des inclémences du temps et obtenir un plus grand profit des installations.

 

Le projet, dont le coût est de 115.816€, implique l’installation d’un toit formé par des plaques translucides de polycarbonate et comptera sur une subvention du Conseil Général.

 

Fonds rénovation Aguas de Calpe

Ont été approuvées également les actions pour 2020 du Fonds de Rénovation de Aguas de Calpe. Plus concrètement, 424.700€ seront destinés à la rénovation de conduites dans les quartiers Cucarres, Pinarmar, Senieta, Gran Sol, Tossa et à la rénovation du réseau de fibrociment de Cometa III.

L’opposition a montré aussi son malaise parce qu’aucun membre de l’opposition ne fait partie, comme représentant de la Mairie, de l’Assemblée Générale et du Conseil d’Administration de Aguas de Calpe.

 

Présence des effectifs de la Police Locale

Les effectifs  de la Police Locale de Calpe étaient présents, pour la plupart, à la séance plénière d’hier pour protester à cause de la suppression du service spécifique de nuit qui laisse les agents qui réalisaient ce service sans la compensation pour travail de nuit.

Les agents espéraient pouvoir intervenir dans la séance plénière mais la mairesse a signalé que « nous sommes en période de négociations. Mercredi dernier, nous avons eu une réunion avec la direction et les syndicats, nous étudions vos réclamations et la négociation est toujours ouverte. Nous demandons du temps ». Ne pouvant intervenir, les agents ont abandonné la salle.